un peu moins de 12 heures aux 24 Heures

Publié le par MiC

Les 24 Heures du Mans : c'est là que Biche, Fiston et moi avons passé la nuit du 14 au 15 juin.
Beaucoup de messieurs (
un des rares endroits où la file d'attente devant les toilettes femmes est minime), de la viande saoule sur le tard, énormément de marche, du monde, de la bousculade, mais l'atmosphère est bon enfant et comment j'ai kiffé grave !

Je te le fais en mode diapo : tu repères la première photo et tu lis les commentaires en suivant... Accroche-toi : je te mets 12 photos en une fois !

  • Fiston faisait porteur et ouvre-foule. Ses biscoteaux et son allure tranquille font leur effet. Il est 20h.
  • Ça vibre, ça tremble !!! De la LMP1, de la LMP2, de la GT, du son, du vrai !!!
  • On m'avait indiqué l'astuce de passer de l'autre côté du Dunlop. C'est ça qui est bien aux 24 Heures : on a toujours accès au grillage, quel que soit l'endroit
  • Passage dans le village, où je tape la frime devant le stand Porsche. 
  • Vers minuit, nous sommes allés roupiller dans la voiture... mais Fiston et moi avons préféré retourner longer les pistes.
  • Après avoir dormi un peu, j'ai bougé la voiture au virage d'Arnage, celui où on voit filer au loin les pots d'échappement roses de chaleur. Il est 4 heures du matin, les pilotes viennent à peine de dépasser la moitié de la course ! J'avais repéré un arbre très bien placé...
  • ...où Biche m'a rejointe, sac à main au bras et plaid sur le dos. Nous étions les seules filles parmi les afficionados (dont je suis)
  • Le jour s'est levé. Nous retrouvons Fiston qui roupille et filons vers le virage de Mulsane.
  • Il faut aller au bout du bout du bout. Le soleil se lève, les poubelles ont dégorgé partout (ça ne dérange pas les messieurs...)
  • Nous évitons une rixe et profitons des glissades dues à la rosée.
  • Tiens, ces lunettes manquent à quelqu'un.
  • Il est 7h30, nous partons, dans les bruits des passages de vitesses, qui nous rappellent (à Biche et moi) les sorties de pit-lane à Monza (clic)

​Dans un prochain article, les sons !!!

un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures
un peu moins de 12 heures aux 24 Heures

Commenter cet article

Pupucefreewoman 25/06/2014 14:16

Ca c'est de la virée qui décoiffe :-)))

MiC 25/06/2014 15:17

que je VEUX y retourner. me reste qu'à trouver des nénettes pour m'accompagner (parce que les mecs, non... juste mon bébé... mais c'est pas dit qu'il veuille y aller avec sa maman une deuxième fois)

Mirelha 23/06/2014 11:45

J'ai vu un reportage à la télé (plus bruyant, certes !) et je t'ai cherchée... sans te trouver. Tu n'avais pas emmené T'Agathe ?

MiC 23/06/2014 13:46

curieusement, m'Agathe a préféré rester garder la maison..... comprends pas pourquoi....
et pour ce qui est de m'y voir, le reportage était de jour, nous sommes arrivés à nuit arrivante. Et nous étions 300 000 !

Mère 23/06/2014 10:52

Mon dernier souvenir de GP date de ... mes dix ans ! C'était à Bordeaux, j'ai vu Fangio (il était tout petit) et me suis fait virer de tournicoter autour de sa voiture, à ma grande indignation et j'adorais le GP de Bordeaux, parce que c'était le jour où Papa nous achetait du chewing-gum que Maman réprouvait !
Mais ma fille et ses deux kikis sont si beaux, si beaux dans la fureur des moteurs emballés !

MiC 23/06/2014 13:45

et nous avons passé un moment mémorable ! ce qui me fait penser qu'il me faut vous adresser quelques autres photos non "anonymées".

nouche 23/06/2014 09:58

vrooooooooooom vrooooooooooooom vroooooooooom ?

MiC 23/06/2014 13:44

yeah !!!!!!!! mieux que ces minables monoplaces de F1