Elle est reviendue... cette pétasse de scoumoune

Publié le par MiC

 

Ambrose was having a bad day 

Ambrose passait une mauvaise journée

Et il se fichait de qui s'en rendait compte

 

 

Tranche de vie peut-être pas bien rigolote [pardon pardon pardon] mais qui prouve que scoumoune is back.

Tsss

 

Sache pour commencer, public-chéri-mon-amour, que j'ai eu bobo-ratiche il y a quelques semaines. Suis étée chez la dentiste [en face de la mairie où je sévis] qui m'a proposé une dévitalisation, que j'ai refusée [la MiC a de ces appréhensions...] qui m'a alors mis un pansement, puis un amalgame.

 

Bien sûr, tu le vois venir, la dévitalisation était nécessaire  [Roh ça va, genre ça te serait jamais arrivé] Je me suis donc retrouvée "entre deux rendez-vous" jeudi dernier. La dentiste qui commence à me connaître m'a fait la dévitalisation totale d'un coup d'un seul.

 

C'est ballot : j'avais un déjeuner avec des collègues de la mairie de la ville de P... [nan, pas Paris] où j'ai élégamment têté un tartare de thon suivi par un tartare de mangue [la première qui pouffe, elle sort !]

 

Ben figure-toi que le pansement s'est délité et que la ratiche diffusait une douleur sourde que j'ai consciensieusement ignorée... jusqu'à samedi matin 6h18 !

 

Appel à SOS Dentaire que j'avais découvert lorsque j'avais quelque chose comme 17 ans : j'étais Parisienne et un bobo-ratiche m'avait envoyé là-bas un dimanche.

 

Coup de bol [un peu, quand même] j'ai RdV à 10h15. Hop je saute dans le RER direction Palais-Royal. Où je suis reçue par un dentiste... petit... moustache caractéristique... trop caractéristique...

 

Tu le croiras si tu veux : c'était le même qu'à ma première visite, il y a 30 ans !!!

Confirmé par le dentiste lui-même qui en était bien amusé.

 

Antibiotiques et corticoïde.

Retour maison.

Reeepos !

Voilà pour la première partie.

 

Hier dimanche, ciné [voui, je sais, j'ai 3 films en retard à te raconter] puis vu la chaleur parisienne, j'ai passé l'après-midi au Luco [j'aime bien... clic pour voir]

 

DSC01015

 

3 spots différents selon les petits vents qui passent, une glace pêche de vignes/chocolat, lecture, dodassage, on ose m'aborder [là, je prends un oeil torve, le gars me demande si je parle français... je lève le sourcil et le calme revient. nanmého], concert d'instruments à vent, expo ...

 

DSC01014

 

Paris annonçait 36°, moi j'étais bien.

 

Je me rentre dans mon chez-moi et voilà-t-y pas qu'il me prend l'envie de faire la fée du logis [un coup de folieBen je te le dis, pubic-chéri-mon-amour, le ménage est une affaire dangereuse !

 

Je vaporisais du FULGURATOR en prévention contre ces satanées blattes qui se croient tout permis. J'en étais aux tuyaux de la cuisine, je me relève et VLAM ! pile le crâne dans le coin de la fenêtre.

 

Nom de dieu de putain de bordel de merde de saloperie de connard d'enculé de ta mère [clic]

En termes plus chic, d'aucuns diraient "Aïe"

N'empêche... bobo

 

3 heures plus tard, lorsque j'ai réalisé que la salade-de-pâtes qui m'a servi de dîner se tâtait quant à descendre ou remonter, j'en suis arrivée à la triste conclusion qu'il me fallait découvrir l'hôpital privé de ma ville.

 

20 minutes d'attente, 6 minutes de soin, humanité 0. L'infirmière, portable vissé à l'oreille,  me bouscule, m'enguirlande parce que je suis doudouille, c'est moi qui demande à m'asseoir, puis à m'adosser. Pourtant, ça se voit que je ne suis pas un p'tit loulou du 9-3, agressif et irrespectueux, non ?

 

Elle m'explique qu'elle va me raser le crâne. Que nenni, je lui réponds : quand Biche s'est fait coudre 4 ou 5 points sur le crâne, aucun cheveu ne lui a été ôté, alors on fait pareil [bon, je te l'accorde, Biche avait pleuré et sa MiC de maman avait argumenté bien comme il faut] Tu te doutes que ça n'a pas plu à la brutale infirmière ! Elle découvre la plaie -brutalement- et la colle.

 

Ah que oui, figure-toi qu'on ne coud plus, on colle !!!

Plus de points de suture mais un long trait de colle.

T'as qu'à voir... Mais si, regarde... là.

 

On me met dans les mains un flyer qui explique le fonctionnement de la colle, on me lance qu'interdiction de se laver les cheveux pendant 7 jours [information démentie par le fameux papier : j'ai le droit de mouiller la colle] et "Bon ben ça ira, madame !" Ce qui équivalait à un salut-casse-toi.

 

Ah les choses ont bien changé depuis que le Dr Ross a quitté le Cook County, ma brave dame.

Retour maison en roulant tout doucement.

Antalgiques [non prescrits par l'hôpital]

Reeepos !

 

Ce lundi matin, j'entame ma journée de taf. J'ai un peu du mal à penser, étourdissements, mal à accomoder mes yeux ravissants  [si, ils sont ravissants, demande à Mère, tiens... en toute objectivité] Les collègues me disputent. Okay, d'accord : je passe ma pause déjeuner à l'hôpital privé de Sarcelles [à quelques encablures de la mairie où je sévis] où l'on me fait passer un examen neurologique complet, où l'on examine mes constantes  [rien de tout cela n'ayant été fait la veille...] et où l'on m'annonce que vu mon état de fatigue, ça sera un arrêt-de-travail de 2 jours.

 

C'est c'làààà oui.

 

Mais v'là-t-y pas que les copines me disputent, que les collègues me disputent, que mon chef  [en vacances mais au phone tous les joursme dispute : "Mme MiC, sachez que REPOS n'est pas un gros mot"

 

A 18h30 les collègues [les courageuses qui sont encore là] me virent.

Je les soupçonne de s'amuser beaucoup.

 

Bon, d'accord. Demain je me fais une grasse matinée !!!

 

Voilà pour la deuxième partie

 

Et je dis bien "deuxième" et pas "seconde" parce qu'on sait bien que "Jamais Deux Sans Trois"

Les paris sont tout verts

 

123

 

=^..^=

Commenter cet article

Nimuecat 28/08/2010 15:34



Pas raté du tout ton article, au contraire! Mais dis donc c'est vraiment la poisse chez toi, trouve un rebouteux, quelqu'un qui t'éloigne du mauvais oeil, un sorcier vaudou qui pique des poupées,
j'sais pas moi, c'est pas possibleeeeeeeeeeu!


Bon week-end, fais très attention à toi, bises.



MiC 30/08/2010 22:43



pour le rebouteux, Mère envisageait de faire appel à un marabout.... je vais peut-être dire oui : la série continue !



Francis 27/08/2010 11:19



Si ça avait été ma fifille qui t'avait reçue à l'hôpital, tu aurais été mieux traitée. Et tu l'aurais sûrement fait marrer avec ton histoire, tout comme moi. Mais pourquoi tu nous fais rire avec
tes malheurs ?



MiC 28/08/2010 15:35



je me dis que c'est bien fait pour la vilaine infirmière qui m'a consacré 6 minutes le portable à l'oreille ; elle aurait pu se marrer, elle aussi
! à quel hôpital travaille-t-elle, cette jeune-fille ?



Nimuecat 26/08/2010 12:41



Pliée de rire devant mon écran, c'est pas bien hein de rire du malheurs des autres, mais quand c'est raconté à ta façon, c'est génial! Là je crois que tu as eu tout ce qu'il était possible
d'avoir, ça va se calmer! Bises et à bientôt, entière j'espère!



MiC 28/08/2010 15:28



mais si, c'est bien. et je suis ravie car j'avais eu l'impression d'avoir un peu raté le côté humoristique de cet article. suis pas certaine que ça se soit calmé :
un coin d'étagère métallique sous un ongle soulevé du quart, une pelade pour m'Agathe.....



waldo 25/08/2010 23:53



oh mon dieu ! je tourne le dos au blog 2 min et tu es au bord du traumatisme cranien avec le Dr Ross et toupitou ! pffffffff la prochaine fois attend moi et je t'emmène à l'hôpital moi même !!!
siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii


par contre, le dentiste, je te le laisse, j'en ai une peur viscérale, mais chuuuuuuuuuuuuuuttttt faut pas le dire à mes enfants


bizzzzz



MiC 28/08/2010 15:21



même pas au bord, ce fut un vrai TC mais sans PC..... hihihi j'aime bien la formulation "toupitou". dis-m'en plus



mimi 25/08/2010 23:00



nan, mais faire passer sa santé après le boulot, c'est des coup à perdre sa santé à coup sur !



MiC 28/08/2010 15:20



je n'ai qu'à faire attention à où je la mets, cette santé...



Biche 24/08/2010 23:49



Hum... Le dentiste que tu as vu à tes 17 ans il y a 20 ans... Rappelle-nous, tu as quel âge ? :P


Je croise les doigts pour que ta scoumoune (j'aurais écrit shkoumoune...) parte !!



MiC 25/08/2010 19:05



et voilà comment on se fait tacler par son ingénieure de fille... 47-17 = ... ... ... ah ben ouiche, ça ne fait pas 20 !



caramel 24/08/2010 21:37



Désolée ,j'ai pouffé !!!Je suis la reine des vilaines car tes mésaventures m'ont bien divertie !!


J'attends la suite (bouh j'ai honte )


bisous



MiC 25/08/2010 19:04



ravie, c'est ce que je voulais !!!



cecile padechichi 24/08/2010 19:00



Ben ma roussette, il s'en passe des vilaines choses !! ( Le dentiste en urgence cela me connait surtout les veilles de fêtes, j'ai collectionné ! Je compatis à fond)Je pense que quelques jours de
repos ne pourront que te faire du bien. La loi des séries cela existe surtout pour les gentilles brodeuses surmenées et qui se prennent un peu trop pour superwoman (tss, on ne dit pas non
!).  Lève le pied (le bon !), brode, rêve et sieste un max.


Plein de soleil du sud



MiC 25/08/2010 19:04



rectificatif : l'est plus rousse, la MiC ! ceci étant, à y réfléchir, j'avoue qu'effectivement c'est ma spécialité : l'entorse du poignet mi-août dernier, je sais
plus quoi l'été d'avant...... vivement les vacances, tiens !



Martine27 24/08/2010 17:52



Je pense qu'en effet un peu de repos ne devrait pas te faire de mal et faire partir Même scoumoune. Avec une paille tu as têté tes tartares ?



MiC 25/08/2010 19:02



voilà qui n'est pas chat-ritable !!! va têter un tartare de colin/saumon à la paille, toi !!!



Mirelha 24/08/2010 17:46



Et dire que pendant ta souffrance j'errais dans les collines mauves, jaunes, orange, rouges et autres couleurs sans nom du village de Roussillon en Provence ! Par 38° à l'ombre et une soif...
!!! 


Quant à ton chef, il n'a pas l'air si chef que ça s'il te pousse à te reposer ! Tu vois bien qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de toi... Comment va T'Agathe ? Plein de poutous occitans pour toutes les deux (au fait, une photo de la plaie collée ne serait pas de refus !).



MiC 25/08/2010 19:01



m'Agathe commence les antidépresseurs : elle est toute stressée depuis son vaccin annuel, tressaille pour un rien, refuse de dormir sur mon lit... donc protéines de
lait !



Anne-France 24/08/2010 12:52



ouh là !!! tu aurais pu te faire très mal !


et ils ont eu raison les collègues de te renvoyer chez toi !!!



MiC 25/08/2010 19:00



mais je me suis fait mal, je te f'rais dire !!! et j'étais bien contente d'avoir pris ma journée, figure-toi.



mère 24/08/2010 12:03



Les yeux vert mousse, avec de petits scintillements tout à fait merveilleux, je confirme - et j'arrête, ils vont me virer dans la boutique Internet où je me suis réfugiée, ça ferme à midi pile
dans les montagnes auvergnates !



MiC 25/08/2010 18:59



exactement, "vert mousse" !!! that is to say quasi marron. héhéhé



bleuchoc 24/08/2010 11:00



tu me vois vrai désolée pour toi. Pour les dents, je compatis tellement que tu n'imagines même pas... Et la fenêtre, tu l'as pétée ? ou c'est ton sérénissime crâme qui a tout ramassé ?



MiC 25/08/2010 18:59



non point, la fenêtre a tenu... et même, elle me nargue, là !



TATIEZ 23/08/2010 23:06



Ben ma pauvre !! Je suis tout à fait d'accord avec toi, faire le ménage est très dangereux d'ailleurs je suis en
recherche de trouver quelqu'un qui le fasse pour moi...


Repose-toi bien, dis-toi que l'héroïsme ne paye pas et qu'il vaut mieux être sur le banc de touche pendant deux jours et repartir du bon pied


 


Toutes mes amitiés de ch'Nord,


 


Edith



MiC 25/08/2010 18:58



devras-tu lui fournir la tenue de combat, casque et shoes de sécurité, à cette personne qui fera le ménage pour toi ?



mimi 23/08/2010 22:42



bon, tu dors d'accord ! mais surtout, tu arretes d'être maso, nan mais alors !


ça va pas non, il va un jour te le faire payer chéro ton corps ! style, impossible de retravailler et tu toucheras l'allocation adulte handicapé, le pied quoi !


alors ! stop !


pfffff!! mic c'est pas du boulot !


c'est la vieille qui te parle en connaissance de cause !


mimi



MiC 25/08/2010 18:55



mah non, vais pas être handicapée pour un coup à la tête, voyons.....