Le meilleur restau de G... ou comment j'ai cru à une caméra-cachée

Publié le par MiC

Vendredi, mon chef a décidé que nous ferions un déjeuner de travail à trois, lui, un DGA et moi. Vers midi, on se court un peu après dans les couloirs, on grimpe dans la voiture, direction... "Le restau chic de G." ... bien ! La MiC était contente : quitte à bosser en déjeunant, autant le faire dans de bonnes conditions.

 

 

1 more minit wit teh menu

      Laissé-moi le menu enkor une minhute, silvouplé
oké, missi

[le livre = le guide SIBLEY de la vie des oiseaux

 

Au temps pour moi... Allez, je te le fais factuel, je suis sûre que j'arriverai à te faire un peu sourire.

 

L'extérieur est agréable et presque calme, paysage arboré, petits palmiers.


A l'entrée, je tique un peu : lumière bleutée dans la partie bar, tenu par une grosse dame boudinée dans un T-shirt sans manche, fait plus lupanar que restau-chic.

 

Nous attendons. La salle est du style "restaurant à la française", nappes et serviettes en tissu.

 

Je m'avance. Mon chef me fait signe de ne pas faire l'impatiente. Une serveuse arrive, qui chuchote avec un serveur à l'allure grande-folle-tout-en-noir. Ils nous ignorent consciencieusement.


Au bout de quelques minutes, nous sommes enfin placés. Je m'assieds et m'enfonce dans le siège qui s'avère être de bien mauvais qualité. Je vais donc déjeuner -et travailler- mon auguste fessier posé sur le bord de la chaise [je commence à regretter mon bobune du traiteur chinois au calme de mon bureau...]

 

La carte, très basique, ne présente rien d'original : cuisine française traditionnelle. Pendant que nous passons commande, un client vient interrompre la serveuse pour lui passer sa commande à lui. La serveuse semble trouver ça normal. Je commence à lever le sourcil gauche.  Mon chef [qui commence à me connaître] me lance le regard "Madame-MiC-respirez-avec-le-nez"

 

Ces messieurs ont commandé du vin. La serveuse pose brutalement la bouteille sur notre table [un Bordeaux, secoué comme ça, mais ça va pas mieux !]

 

Il me faut faire plusieurs signes pour que le serveur vienne prendre la bouteille, nous tourne le dos, la débouche sur la table à côté, la repose tout aussi brutalement sur notre table. Mon chef me lance le même regard [pourtant, il le sait qu'il ne faut pas en abuser] Je lui fais remarquer que je suis surprise que dans un établissement de qualité, on ne fasse pas goûter... 

 

Les assiettes nous sont servies par une aide-de-cuisine, charlotte sur la tête. Enfin, quand je dis "servies"... plutôt jetées bruyamment sur les sous-assiettes, façon gargotte de pire aloi.

 

J'avais commandé du poisson. Ces messieurs entament leur assiette [je sais, ils auraient pu attendre que je commence... tout fiche le camp, ma brave dame] me regardent. Je leur explique que pour commencer mon plat, dont la sauce est arrivée figée [birk] il me faudrait un couverts à poissons. A leur sourire contraint, je comprends que je vais devoir me contenter de ce qu'il y a sur la table.

 

Mes qualités culinaires sont limitées, tu le sais [le premier qui pouffe... bon ça va] mais j'ai la certitude que ce qui est dans mon assiette est du niveau de ce qui est servi à la cantine de la mairie : poisson pas bien cuit et plâtrée d'épinards insipides. Aucune déco, aucun travail sur les saveurs... [C'est ballot, j'avais un comparatif tout récent : déjeuner la veille d'un plat similaire dans un restaurant VRAIMENT chic]

 

Nous continuons de déjeuner puis de travailler, devant des assiettes sales ; le service est trèèès lent.

 

Les desserts arrivent, servis par la même aide-cuisinière dont la tenue a souffert : la charlotte est déchirée, la tenue est tachée. Elle arrive en tenant la coupe qui contient ma mousse au chocolat serrée entre son bras et son sein [je te jure,public-chéri-mon-amour, je n'invente rien]

 

Ces messieurs guettent ma réaction. Je leur demande, très calmement, s'il s'agit de... 

 

camera-cachee.jpg

 

Lorsque nous partons, le DGA n'a toujours pas été servi du café qu'il avait commandé.

 

Bien évidemment, je remercie mon chef de m'avoir invitée à déjeuner. Nonobstant, je ne peux résister à lui dire que  j'ai du mal à croire que ce restaurant soit considéré comme le plus chic du coin. Il me répond que lorsqu'il y déjeune avec monsieur le maire, ça ne se passe pas ainsi.

 

Ce que je me permets de trouver parfaitement inadmissible !

 

Note à moi-même : continuer de fréquenter cet autre restaurant "qui ne paie pas de mine" mais où la nourriture est tout à fait correcte, le service souriant, discret et rapide, et le décor original.

nanmého

 

 

 

=^..^=

Commenter cet article

AC 12/09/2010 02:35



Ouais, la classe on a ça dans le sang !


La machine senseo fait en effet du bon café, après ça dépend des capsules que tu met dedans. En tous ça c'est tellement meilleur que du jus de chaussette nord-américain !!!



MiC 13/09/2010 23:03



ah ça, je sais que le jour où je suis thunée (à partir mes 50 ans si tout se passe bien) j'ai l'intention de m'offrir une machine qui me fait des capuccini tendance
belge. j'ai testé celle de George, trooooooop bien. mais ça prend trop de place. à suivre.... 



babel92 07/09/2010 00:17



Ya une niche pour un vrai restaurant sérieux. Ca leur ferait concurrence et pas de mal.


Dis, tu sais que tu peux laisser un avis sur les restaus dans les pages jaunes ou sur d'autres sites ?



MiC 11/09/2010 21:14



les restaus chics sont plus loin, vers l'aéroport CDG... faut quand même rouler au moins 20 minutes pour y aller. et comme G est une ville pauvre, la niche n'est pas
intéressante.



gros ronron 06/09/2010 22:12



Tu fais moins d'effet que le maire ???? hého,c'est quoi ça !!!Représailles ....



MiC 11/09/2010 21:12



heu, franchement.... je crois bien que oui !



Martine27 06/09/2010 18:11



Tu as donc le sourcil gauche expressif, que fait le droit ? En bref tu as découvert un nouveau concept "le bouge 5 étoiles"



MiC 11/09/2010 21:05



et je te dis pas quand le droit se met en route............



Mère 06/09/2010 09:20



Et voici pourquoi je détestais les repas "d'affaires" dans mon temps industrieux ! Ce sont toujours (enfin presque) des endroits au cadre prétentieux, au personnel prétentieux et à la cuisine
"française" à peine mangeable ! Parce que, monsieur le maire ou pas, quand le cuistot est mauvais, il l'est tout le temps ! Mais vous avez été élevée dans un monde gastronomique, ma toute bonne,
où vous avez pris des habitudes de luxe. Espérer des couverts à poisson dans ce tuype de restau, quelle naïveté ! Quand je pense aux repas raffinés, bien servis, dans un cadre agréable mais sans
luxe que nous avons eus du côté d'Aurillac, ça fait toute la différence ! Il va falloir former votre chef aux bonnes manières, savez-vous !



MiC 11/09/2010 21:04



oh mais il est formé.... et il a compris qu'il allait falloir mettre le paquet pour m'impressionner un tantinet.



Anne-France 06/09/2010 08:43



je te félicite ! tu es restée d'un calme olympien ! je n'aurais pas supporté ce genre de service non plus !



MiC 11/09/2010 21:02



missi. il m'en a coûté, effectivement. mais je n'étais pas seule, alors j'ai dû rester !



Nimuecat 06/09/2010 08:19



J'aurais voulu être une petite souris pour voir ta tête! Tu as bien digéré quand même?



MiC 11/09/2010 21:01



eh ben non, j'ai eu du mal... pareil pour le Buffalo Grill de la fois d'avant, et pour la pizzeria de la première fois. c'est comme ça que je passe pour une
enquiquineuse alors que ça n'est même pas ma faute........;



AC 06/09/2010 01:36



Tiens ! ça me rappelle un épisode de mes vacances ça. Je vais essayer de faire court.


Avec mon homme nous avions décidé de nous payer un petit luxe et avions dormi sur un site touristique (village abandonné dont ils refont les maisons petit à petit, depuis cette année des chambre
sont offertes sur le site).


Arrivés à la chambre, très agréable surprise, ce n'est pas grand mais très confortable,bien pensé, bien décoré etc, avec une machine à café senséo (merci mon dieu il existe des
gens censés dans ce pays !). Par contre le repas ... La serveuse était top (servait à droite, présente mais pas trop, bon timing du service), mais le repas c'est une toute autre
histoire. Saumon beaucoup trop cuit, épaississant dans la soupe, riz infect au bouillon de poulet, tarte avec du remplissage en can ... J'ai failli demander des couverts à poisson mais mon
chum me l'a interdit. Bref, grande expérience.



MiC 11/09/2010 21:00



hey cousine ! punaise, je vois qu'on a ça dans le sang. c'est quand même dingue ce que certains restaurateurs pensent pouvoir se permettre.... alors comme ça, les
machines senséo font du bon café ?



brodeuse zen 05/09/2010 23:55



Ce genre de service me rend furieuse et je le fais savoir !


Tu n'as rien dit ? ? ? avec le chef ! je te comprends.



MiC 11/09/2010 20:58



oh je peux t'assurer que je n'ai pas eu besoin de dire pour que le chef comprenne. et je n'allais pas taper un scandale puisque tout semblait normal aux
autres.



isa 05/09/2010 23:12



Je souris....mais jaune. J'aurai pas pu manger, ça c'est certain....Qu'est ce qui faut pas faire pour gagner sa croute....Isa



MiC 11/09/2010 20:57



j'ai mangé, faut pas croire. mais il est hors de question que j'y retourne !