Madame MiC à la plage.... un 9 novembre

Publié le par MiC

Il te faut savoir que la MiC a une curieuse tendance à ne pas résister à un "même pas cap" intelligemment -donc insidieusement- présenté. Je sais, ça surprend de la part d'une personne sensée, calme et sereine comme je peux l'être mais c'est comme ça. Le premier qui pouffe, il sort !
C'est ainsi que je me suis retrouvée à faire trempette dans la Manche un jour de novembre sous l'oeil mort de lol de ma paparazza préférée.
Je te laisse le soin de faire défiler les photos (tu cliques sur la première et tu fais défiler avec
) où tu peux admirer ta blogueuse bavarde de prédilection partir faire trempette, photographier les coquillages, se bidonner les pieds dans l'eau, enguirlander les vagues, se faire rincer le bas du jean, et revenir très contente de cet intermède.

Tiens, en parlant de même-pas-cap, fais-moi penser à te parler de l'affaire de la robe....

Madame MiC à la plage.... un 9 novembre
Madame MiC à la plage.... un 9 novembreMadame MiC à la plage.... un 9 novembreMadame MiC à la plage.... un 9 novembre
Madame MiC à la plage.... un 9 novembreMadame MiC à la plage.... un 9 novembreMadame MiC à la plage.... un 9 novembre
Madame MiC à la plage.... un 9 novembreMadame MiC à la plage.... un 9 novembreMadame MiC à la plage.... un 9 novembre

Le blues des fins de congés

Publié le par MiC

Pas très contente des congés ratés (ça tousse toujours, ça gratte encore, c'est odieux) je sentais poindre comme une p'tite déprime à l'idée de reprendre le taf demain. Qu'à cela ne tienne, on va pas se laisser aller !

Enfilage du tablier spécial pâtisserie sous l'oeil intéressé de m'Agathe, et c'est parti : mélanger les ingrédients dont un max de morceaux de chocolats, en caissettes et au four, pas mal du tout au bout de 13 minutes, laisser refroidir (le plus difficile) et hop, dégustage au tea time smiley faim manger langue Ah ben ça va mieux, tiens.

Oui, je sais, prochain article : Martine Madame MiC à la plage

Le blues des fins de congésLe blues des fins de congésLe blues des fins de congés
Le blues des fins de congésLe blues des fins de congésLe blues des fins de congés

à Cabourg, j'ai....

Publié le par MiC

.... nettoyé le frigo (une tradition - clic), dormi, démêlé mes ch​eveux dans l'air iodé, découvert la surjeteuse, joué avec la surjeteuse (pas beaucoup, ça coupe, c'est dangereux, ouh !), dégusté de bons petits plats (va pas croire, j'avais ma partie à moi = vaisselle et débarrassage de table), fait du tricot et dormi (déjà que je dors beaucoup en vacances, alors 'magine en étant toute malaaade), cuisiné (si, si, je suis désolée, y'a préparation donc c'est de la cuisine), avancé ma robe (ha haaaa, faut que je t'en cause, de cette robe)

Prochain article, si tu veux, je te raconte Madame MiC à la plage

à Cabourg, j'ai....à Cabourg, j'ai....à Cabourg, j'ai....
à Cabourg, j'ai....à Cabourg, j'ai....à Cabourg, j'ai....
à Cabourg, j'ai....à Cabourg, j'ai....à Cabourg, j'ai....

à Cabourg, il y a....

Publié le par MiC

Le ciel bleu (mais bleu.... je t'assure.... juste odieux), les colombages, la promenade Marcel Proust, la Manche, les mouettes, les vagues, les coquillages, l'écume....
Promis, dès demain je te raconte ce qu'on a fait à Cabourg !

à Cabourg, il y a.... à Cabourg, il y a....
à Cabourg, il y a.... à Cabourg, il y a....
à Cabourg, il y a.... à Cabourg, il y a.... à Cabourg, il y a....

Or donc, nous partîmes à Cabourg

Publié le par MiC

Deux dames et quelques bagages... oui, ton oeil sagace a bien aperçu cette bonne vieille Mémé (clic si tu veux la voir, il y a qqs années) ainsi qu'une surjeteuse, des draps, un déjeuner libanais, des tablettes, des boites à couture, des tissus....
Nous pouffions à l'idée d'un contrôle routier, gamines que nous sommes : 
- "Fouillez-moi ce véhicule suspect !
-"Chef, chef, faut vraiment déballer tous les sacs ? Chef, y'a des instruments bizarres dans le coffre...."


Je te laisse le jeu des 7 erreurs entre le contenu de l'ascenseur (en haut) à l'arrivée et au départ (en bas)

La suite dès ce soir !

Or donc, nous partîmes à CabourgOr donc, nous partîmes à Cabourg
Or donc, nous partîmes à CabourgOr donc, nous partîmes à Cabourg

Sympathique. Dure, mais sympathique

Publié le par MiC

Je suis en vacances donc... je suis toute malade.
Après avoir traîné ma carcasse de plus en plus usée, je me suis décidée à aller chez le médecin de Cabourg ouvert ce matin. Là, j'ai attendu pas mal de temps à côté d'une salle d'attente bondée (
pas question d'y entrer partager mes germes, ils sont à moi !) où j'entendais des p'tits vieux discuter des morts qu'ils connaissaient :
- "Et monsieur Untel ? Ben il est mort.
- "Monsieur Machin aussi, il y a quelques semaines.
- "Et Madame Trucmuche? elle est morte aussi !" avec le ton vainqueur de celle qui sait.

Lorsque ce fut mon tour, j'avais déjà piqué du nez une ou deux fois sur rma liseuse.
En piteux état, la MiC smiley malade fièvre

Eh bien figure-toi que je fus certainement le rayon de soleil normand de ce médecin Normand.

Auscultation classique, torse nu sur la table. Il me prend la température avec un engin quasi de Science-Fiction : il appuie sur le front,
ça fait bip et il connaiît la température. Il appuie sur le cou, ça fait bip. Il appuie sur l'épaule, ça fait bip. V'là qu'il commence à se marrer. Bien que dans un état proche du lamentable, je l'interroge. Eh bien figure-toi que mon corps est farceur et fait de la fièvre à l'envers ! J'avais 35° au front, 36° à l'épaule. Et ça l'amusait beaucoup.
Je suis à l'article de la mort, et ça fait rigoler le toubib !!!
Il m'a expliqué que c'est ainsi que mon corps se défend contre une crève décompressive. Moui moui moui.

A la fin de l'entretien, j'avais une ordonnance digne de celles des petits vieux de la salle d'attente, j'étais certainement en aussi mauvais état que Madame Trucmuche, mais le carabin avait bien ri et m'a trouvée "sympathique, dure mais sympathique". Il m'a même recommandé de repasser le voir à ma prochaine visite à Cabourg. Ben voyons.

Précision, cette crève je l'avais avant de tremper mes petons délicats et élégants dans la Manche.

Sympathique. Dure, mais sympathique

Départ en vacances d'été

Publié le par MiC

Car oui, Madame MiC se décide enfin à prendre ses vacances d'été. Je m'en suis donc étée allée vers la mer. Logique. Cabourg, pour être précise.
M'en vais tâcher de te faire les photos à peu près régulièrement... (
oui je sais, tu attends toujours la suite des photos d'Austin d'il y a..... un an.... déjà ?)
Réveil atrocement tôt, chargement dans la voiture des
quelques bagages pour 4 jours de congés en Normandie (le premier qui glousse, il sort.... et je te préviens, à Cabourg, il pleut et y'a du vent)

Départ en vacances d'étéDépart en vacances d'été

Omamori en route vers le Japon

Publié le par MiC

Je l'ai brodé, je l'ai monté, je l'ai offert.... et il est parti au Pays du Soleil Levant dans les valises de Silia.
Modèle extrait de "Japon au point de croix" sur aïda 18, bien sûr
Si tu as envie de voyager, tu peux suivre ses pérégrinations sur son blog ou sur son "3 photos par jour" pour les voyages déjà accomplis (
et oui, c'est bien de la F1 sur l'écran de télé...)

Omamori en route vers le JaponOmamori en route vers le Japon
Omamori en route vers le JaponOmamori en route vers le Japon

Paris, ce 1er novembre 2014 ...

Publié le par MiC

  • J'étais dans Paris samedi. Samedi 1er novembre, pas loin de l'église Saint-Eustache
  • Et quoi je vois au-dessus de moi ? Un ciel bleu, mais bleu.
  • Pareil au sol : "l'Écoute" est en plein soleil
  • Oh, ils vont rouvrir le Pavillon Baltard ?
  • Je me remets de ces émotions solaires place des Deux Écus...
  • ... pour un petit-déjeuner pantagruélique. Ils appellent ça un "Complet". miam
  • Et comme le ciel est toujours péniblement bleu...
  • ... je m'en vais au ciné, na !
Paris, ce 1er novembre 2014 ...Paris, ce 1er novembre 2014 ...
Paris, ce 1er novembre 2014 ...Paris, ce 1er novembre 2014 ...Paris, ce 1er novembre 2014 ...
Paris, ce 1er novembre 2014 ...Paris, ce 1er novembre 2014 ...Paris, ce 1er novembre 2014 ...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog